Adidas crée une chaussure à base de déchets océaniques !

Alors que scientifiques et ingénieurs essaient de trouver un moyen efficace pour recueillir les énormes quantités de déchets qui s’amassent dans l’océan, le second problème est de savoir comment peut-on leur redonner une seconde vie.

Créer des chaussures peut-être le parfait combo ! Dernièrement, Adidas a publié un prototype pour une chaussure tissée entièrement de détritus ramassés dans l’océan. Cette chaussure particulière a été faite à partir de filets maillants qui ont été laissés illégalement dans l’océan et qui ont ensuite été recueillis par Sea Shepherd, une association visant à défendre la vie marine.

adidas-parley-coean-plastic-shoe-concept-600x400 adidas-parley-for-the-oceans-recycled-sneakers-537x403

« Cette paire est faite d’un filet de pêche qui a détruit les fonds marin, et qui tenais prisonnier tous les poissons passant par là », a déclaré Cyrill Gutsch, le fondateur d’une nouvelle association dénommée « Parley for the oceans« , dans une interview avec FastCoexist. L’association de Cyrill Gutsch est soutenue par Adidas. « Ils ont confisqué ce filet, et nous on le ramène à la vie » ajoute la marque allemande.

Ce modèle féminin a été créé par Adidas en utilisant la même méthode de fabrication que pour la Primeknit, qui est une chaussure « zéro déchet ».

« Le tricot en général élimine les déchets, parce que vous n’avez nullement besoin de découper les motifs comme sur des chaussures traditionnelles », a déclaré Eric Liedtke, membre du conseil exécutif de la  marque mondiale Adidas. «Nous utilisons juste ce dont nous avons besoin pour la chaussure, les déchets sont alors inexistants. »

La chaussure n’est pas juste un « prototype », en effet Adidas travaille sur le lancement d’une gamme complète plus tard dans l’année. La marque indique qu’elle fera un focus sur les filets de pêche et déchets océaniques et que malheureusement, elle n’aura aucun mal à trouver assez de matériels pour cette future collection.

Evidemment, l’idéal serait de ne pas avoir assez de matériel pour créer ces chaussures. L’objectif principal de cette opération est non seulement de recycler les déchets, mais aussi d’aider à sensibiliser et éviter le gaspillage de plastique.

Un chimiste au sein de la marque allemande travaille sur une matière plastique qui se dissoudrait si elle était jetée dans la nature, ce qui pourrait éliminer les problèmes liés à l’utilisation de cette matière.

Adidas affirme qu’en fonction de l’adaptation de la matière, elle pourrait être en mesure de l’insérer dans d’autres produits, tels que des T-shirts et autres vêtements.

Seriez-vous prêts à investir dans ce style de produit ?

Laureen Naulin

Laureen Naulin

Étudiante en Communication à Sup de Pub Bordeaux, je suis fascinée par tout ce qui s'attache à l'innovation, et notamment aux objets connectés.
Laureen Naulin

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Home, Innovation, Mode
unnamed2
Cristiano Ronaldo choisit la nouvelle Nike Free Trainer 3.0

Cristiano Ronaldo devient la nouvelle égérie de la Nike Free Trainer, créée pour des entraînements intenses qui exigent force et...

Fermer