BikeTown : Nike à vélo dans les rues de Portland

Après avoir couru dans les plus belles villes du monde, skaté les meilleurs bowl, joué dans les plus grands stades, fait des millions de dribbles, réussi de nombreux swings, la virgule a aujourd’hui décidé…de rouler ! En juillet 2016 naîtra la nouvelle activation de Nike : BikeTown, le vélib version Portland.

Photo2

Avec son siège social situé à Beaverton (Oregon), situé près de Portland, c’est presque logiquement que Nike a décidé d’apposer sa virgule sur la carrosserie de cet engin orange. Cette couleur, qui n’a pas été choisie au hasard, a été officialisée en 1989 et vaut aujourd’hui à Nike une notoriété sans égal. La couleur des BikeTown est donc le prolongement de cette puissante image de marque.

Photo4

Un intérêt éco-responsable

Pour ce qui est de la culture du cyclisme, Portland est aux Etats-Unis ce qu’Amsterdam est aux Pays-Bas : une ville-exemple en ce qui concerne les moyens de transport. Une direction éco-responsable qu’a également choisie Nike depuis 2010, en débutant avec son programme d’éco-conception des textiles. Cela a beau avoir l’air d’être un énorme coup marketing, on ne pourra jamais en vouloir à Nike d’au moins essayer. D’ailleurs, pour BikeTown, ce sont 10 millions de dollars que la marque a décidé d’investir sur les cinq prochaines années. Un partenariat novateur puisque les vélos en libre-service ne s’étaient encore jamais associés de cette manière.

Un impact communautaire

Au-delà du fait que l’Oregon soit l’Etat du swoosh, Nike et Portland ont toujours été partenaires dans le développement d’une communauté. Fort de son « Just Do It », Nike a toujours cru en sa capacité à faire bouger le monde grâce au sport et à avoir un réel impact dans la société. BikeTown devrait permettre à cette société qui a tendance à se déplacer de moins en moins, de continuer à pratiquer une activité.

La communauté que tentent de créer les deux protagonistes leur rend bien puisqu’elle a totalement adopté leur style de vie : libre et cool. Un style qui sera donc retranscrit sur les 1000 BikeTown qui circuleront en ville à partir de juillet prochain.

BikeTown : quand sécurité rime avec style

Du style, de l’éco-responsabilité, mais aussi de la sécurité ! En effet, le vélo est équipé d’éclairages à divers endroits pour augmenter la visibilité du cycliste la nuit. Mais attention, toujours dans un design digne de Nike. Une large bande lumineuse est donc disposée à l’avant, sous le panier, le feu arrière est placé sur le haut du garde-boue et des bandes zébrées se situent sur le bas du vélo.

Nike_BIKETOWN_hero_DARK_native_1600

Cerise sur le gâteau, le naming provoqué favorisera aussi le coût des BikeTown, puisque leur utilisation coûtera 2,20 euros pour 30 minutes ou entre 8 et 13 euros d’abonnement mensuel pour 90 minutes d’utilisation quotidienne. De quoi ravir l’ensemble des hipsters de Portland.

Après les Citi bikes de New-York, les Coca-Cola Zero Bike de Dublin ou encore les Santander Bikes de Londres, les BikeTown brandés Nike de Portland. Si les vélos en libre-service sont la nouvelle cible marketing des marques, à qui penseriez-vous pour les vélibs de Paris ?

Soline Cazaubon

Passionnée de sport et d'événementiel, j'ai décidé d'évoluer professionnellement dans ce milieu.

Les derniers articles par Soline Cazaubon (tout voir)

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Home, Innovation, Sponsoring
decat
Décathlon crée le magasin où l’on repart les mains vides

Décathlon, entreprise maître dans l’art de l’innovation teste un nouveau magasin à Englos, près de Lille. L’enseigne a développé une...

Fermer