HERO4 Session : la petite dernière de GoPro

Un été 2015 placé sous le signe de la légéreté et ce, même pour GoPro qui nous dévoile enfin son dernier petit bijou techno : la HERO4 Session, plus légère et aux dimensions plus petites que ses aînées, son design se rapproche de celui de nos très chers polaroïds.

GoPro HERO4 Session

Quelques mois seulement après le succès de la HERO4, la firme californienne GoPro vient tout juste de présenter la dernière déclinaison de sa gamme, la HERO4 Session. Aux contours plus carrés, elle mesure moins de 4cm de côté pour 72 grammes mais n’en perd pas pour autant en termes de performance ! En effet, son étanchéité lui offre la capacité de pouvoir fonctionner jusqu’à 10m de profondeur. De plus, la HERO4 Session est équipée d’un caisson étouffant les bruits parasites et le rendu de ses prises de vue est également d’excellente qualité, avec au choix, 1080 pixels à 60 images par seconde, 720 pixels à 100 images par seconde ou encore en 1440 pixels à 30 images par seconde !

Son appareil photo 8 megapixels possède trois modes de capture : la photographie « classique », puis le mode rafale et le fameux timelapse, de plus en plus utilisé. Comme les adeptes et les amateurs des caméras de la marque pourront le constater, la HERO4 Session reprend bon nombre de fonctionnalités de ses aînées HERO4 Black et HERO4 Silver. Mais en plus de « Protune », paramètre avancé de la couleur, sensibilité et balance des blancs et de « Superview » qui permet un travail de perspective immersive à grand angle, la HERO4 Session est quant à elle compatible avec tous les supports de fixation GoPro déjà commercialisés ! Disponible à partir du 12 juillet, pour une valeur de 429,99€.

Après la HERO4 Session, bientôt un drône GoPro ?

Pour information, Nick Woodman, PDG de GoPro, a officialisé en mai dernier lors d’une conférence organisée par Re/code (ex-rubrique numérique du Wall Street Journal), le lancement d’un drone quadricoptère pour le 1er semestre 2016.

Cette fois-ci la statégie est quelque peu différente, puisque contrairement à la démarche que la marque a entreprise en rachetant le spécialiste français Kolor pour investir le secteur de la réalité virtuelle, GoPro ne rachètera ni DJI, ni Parrot, tous deux spécialistes du drone. Il reposera plutôt sur les 350 ingénieurs qu’il emploie à ce jour, et certainement sur un certain nombre de nouvelles recrues d’ici là.

Selon les premiers propos du PDG, il s’agirait d’un drone GoPro destiné au grand public et qui ferait davantage office d’accessoire, en n’intégrant pas sa propre caméra. Il faudra donc en additionner une de la gamme pour pouvoir profiter de toutes ses fonctionnalités.

Marine Peyrin

Marine Peyrin

Chef de projet media au sein d'une Maison de luxe française, je suis passionnée par tout ce qui a trait au Digital, de ses campagnes, aux geekeries en tous genres. A l'origine de mon amour pour le sport, la danse classique. Une passion qui m'a suivie depuis ma plus tendre enfance, m'inculquant une certaine valeur du bien-être, chose qui m'est chère à vous faire partager aujourd'hui.
Marine Peyrin

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Home, Innovation
adidas-parley-shoes-made-out-of-ocean-trash-6-720x540
Adidas crée une chaussure à base de déchets océaniques !

Alors que scientifiques et ingénieurs essaient de trouver un moyen efficace pour recueillir les énormes quantités de déchets qui s'amassent dans...

Fermer