Les conséquences du nouveau règlement de Promotion/Relégation de la LFP

Le conseil d’administration de la LFP s’est réunit hier pour voter un nouveau règlement relatif au système de Promotion-Relégation en Ligue 1 et Ligue 2. Quelles en sont les conséquences ?

« C’est une décision importante pour l’avenir et la modernisation du football. À la quasi-unanimité, cela a été accepté. L’idée est de dire que les investisseurs ont besoin d’un peu plus de sécurité. Trois montées trois descentes, c’est trop », a expliqué Frédéric Thiriez à la suite du vote visant à réduire le nombre de promus/relégués en Ligue 1 et Ligue 2.


Cette décision lourde de sens semble d’ores et déjà diviser les internautes sur la toile. En effet, un passage de trois à deux promus/relégués par ligue tend à rendre les championnats professionnels français moins accessibles et favorise donc les clubs déjà dans l’élite. À ce titre, l’intérêt des compétitions pourrait être lésé lors de saisons au cours desquelles les deux dernières places seraient validées prématurément.

Au delà des aspects purement sportifs, l’argument de poids sur lequel s’appuie Frédéric Thiriez n’est toutefois pas forcément contestable. Les enjeux économiques sont grands et ce nouveau règlement apporte une plus grande sérénité pour les clubs installés dans l’élite souhaitant investir, notamment dans leurs infrastructures. Avec ce nouveau système, Le Mans FC, 18ème de Ligue 1 à l’issue de la saison 2009-2010, évoluerait peut-être toujours en Ligue 1 dans son enceinte ultra moderne, le MMArena. De même pour le Stade de Reims et le Toulouse FC qui se seraient certainement épargnés quelques sueurs froides cette saison avec le FC Metz et le RC Lens rapidement hors-course. Ces hypothèses paraissent encore plus viables lorsque l’on regarde l’historique des relégations en Ligue 1 ces 10 dernières années : dans 8 cas sur 10, un des promus a toujours fait l’ascenseur entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Mieux encore, lors de 3 de ces 8 saisons, deux des trois clubs relégués étaient des promus, renforçant l’idée d’une sécurisation des clubs historiques de Ligue 1.

9

Frédéric Paquet, Directeur Général du LOSC affirmait d’ailleurs il y a quelques mois lors d’un entretien avec NewsTank, que le modèle américain basé sur les ligues fermées était un des seuls viables en termes d’enjeux économiques.

La Ligue 1 et la Ligue 2 vers un système fermé?

Bien que le nouveau système referme quelque peu les championnats professionnels français, l’hypothèse de voir ces dernières se transformer en ligues fermées semble peu probable. D’une part car le football européen ne s’y prête pas du fait d’ancrages historiques, et d’autre part parce qu’il faudrait remettre en question tout un système et repartir de zéro ; où cela obligerait de plus les instances nationales à laisser sur la touche plusieurs équipes.

Ce passage de trois promus/relégués à deux pourrait donc être le dernier opéré par la LFP, à moins que cette dernière inclue dans les prochaines années un barrage entre le 18ème de Ligue 1 et le 3ème de Ligue 2, à l’image du modèle allemand.

Thomas Henry

Thomas Henry

Étudiant en Management du sport, ex-triathlète et passionné de sport. Mon week-end rime avec Premier League, et les mois d'Avril-Mai-Juin avec Playoffs NBA !
Thomas Henry

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Home, Innovation, Timeline
20
Rencontre avec Clemens Deilmann, designer de la gamme Gore Running Wear

Clemens Deilmann œuvre depuis douze ans chez W.L.Gore & Associates pour que les coureurs bénéficient du nec plus ultra en...

Fermer