Les Los Angeles Dodgers lancent un incubateur technologique sportif !

Cette année, les Dodgers de Los Angeles espèrent tout rafler. Et cette fois, nous ne parlons pas seulement de baseball !

L’équipe californienne est devenue la première équipe de sport professionnel à financer un incubateur de technologie, à la hauteur de 120,000$ et cela pour 10 start-ups, en espérant réaliser un home run financiers dans les prochaines années.

L’été dernier, les Dodgers -en partenariat avec une agence de publicité- ont lancé le programme de financement. Auparavant, cette même agence avait déjà réalisée des programmes d’accélérateurs de start-ups. Cependant, elle n’avait jamais collaborée avec une équipe professionnel de sport, comme les LA Dodgers. Lorsque le programme a été annoncé, 570 start-ups de 31 pays différents ont candidaté.

Beaucoup de start-ups ne sont pas directement en lien avec l’activité du baseball. Certaines sont liées à l’industrie du fitness ou même des centres de formation pour des équipes professionnelles. En échange du financement de celles-ci, les Dodgers reçoivent une prise de participation.
Parmi les gagnants, Appetize une application similaire à Square mais destinée à de grandes infrastructures tels que le Dodger Stadium. Appetize crée un système mobile uniforme de point de vente. « Les Dodgers nous ont permis de tester l’application sur les parkings et les fast food du stade. » a déclaré le co-fondateur Kevin Anderson. « Nous sommes un laboratoire, vivant et réactif. Nous avons 47.000 personnes par match« , a quant à lui affirmé le CEO des Dodgers.

Capture d’écran 2015-10-13 à 22.50.59

Appetize sera prochainement soumis à un test grandeur nature, face aux Mets. Toutes les start-ups sont réunies dans l’incubateur de Los Angeles afin de collaborer et de réaliser le travail le plus efficient possible. Selon certains professionnels, l’énergie qui émane de ce lieu se différencie profondément des autres accélérateurs comme ceux de New-York, ou même San Francisco.

Cependant, il est important de noter que le club de Los Angeles appartient à un consortium financier nommé Guggenheim partners et celui-ci a pour habitude de diversifier ses revenus. 120 000 $ parait être une somme dérisoire à risquer sur ces start-ups pour une équipe de baseball possédant la plus grande masse salariale de la MLB.

Laureen Naulin

Laureen Naulin

Étudiante en Communication à Sup de Pub Bordeaux, je suis fascinée par tout ce qui s'attache à l'innovation, et notamment aux objets connectés.
Laureen Naulin

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Home, Innovation, Sports US
Louison bobet - le rdv sportif
Louison Bobet, l’élégance a un prix !

Avant de ranger son vélo pour l'hiver, la redac' a pu tester un ensemble cyclo' de la marque nouvellement créée,...

Fermer