Les runners vont-ils adopter l’Apple Watch Sport ?

L’Apple Watch est disponible depuis peu et les premiers tests ont suffit pour distinguer ce qui fait d’elle un véritable atout pour la course à pied, et ce qui au contraire la rend simplement « accessoire ».

On le sait, chaque fois que la firme américaine sort un nouveau produit, il dicte les tendances ; et il n’y a pas de meilleur exemple que l’Apple Watch.  Son premier produit destiné au marché du fitness, a le potentiel pour être vendu à 22 millions d’exemplaires aux États-Unis, selon Market Strategies International.

Mais comment la montre d’Apple pourra-t-elle pénétrer le marché de la course à pied tant il est saturé ?  

Il est bien trop tôt pour le dire, étant donné qu’elle vient juste de faire son apparition dans les boites aux lettres des heureux possesseurs. Cependant les premières indications démontrent que le fameux device pourrait cibler en particulier cette communauté de runners connectés.

618_348_my-week-with-the-apple-watch

LES PLUS

Ramon T. Llamas, responsable en R&D des objets connectés pour IDC et runner à ses heures perdues voit la course à pied comme une question « de temps, de distance, de rythme cardiaque et de cadence ».

La montre délivre ces différentes fonctions, à une exception près: elle n’a pas de GPS intégré. « Vous devez alors compter sur votre iPhone », a déclaré Llamas. « Dans un premier temps, la montre va étalonner votre comportement (nombre de pas, vitesse etc)« . Après un certain temps, vous pourrez sortir sans votre iPhone et elle fera alors office de traceur » a t-il ajouté. 

L’Apple Watch s’avère être beaucoup plus qu’un appareil de fitness tracking déclare Janice Anderson, vice-présidente de la division de technologies de Market Strategies International. En effet,  la montre de la firme américaine est dotée d’un avantage compétitif, de par la diversité de ses options et de son design. Elle permet aux coureurs de surveiller sa santé, tout en « scrollant » ses nouveaux mails ou encore de payer son café Starbuck, sans avoir peur de compromettre leur style. La montre peut également suivre leurs fréquence cardiaque sans chest strap (sangle de poitrine), un dispositif qui peut être parfois gênant et inconfortable pour certains coureurs.

LES MOINS

L’absence d’un GPS intégré pourrait être un frein au succès du produit d’Apple, où en effet les coureurs qui veulent suivre leurs séances d’entraînement aussi précisément que possible pourraient être déçus. « Certaines personnes proclament que ce défaut pourrait vouer la sortie de la montre à l’échec », affirme Llamas.

Brian Dalek, Digital Editor pour Runner’s World, a testé la montre. Le 26 Avril, il a couru le « Big Sur International Marathon » avec l’Apple Watch Sport sur l’un de ses poignets et la Garmin Forerunner 10 sur l’autre.

Résultat : la montre d’Apple l’a suivi exactement comme l’a fait la montre Garmin. Toutefois, il avait apporté son iPhone avec lui, il s’attendait donc à ce que ce soit le cas. Habituellement il ne court pas avec son smartphone, mais il l’a fait sur ce marathon car Big Sur est l’une des courses les plus pittoresques des États-Unis, et il voulait capturer quelques moments tout en testant la montre d’Apple par la même occasion.

« Les athlètes plus exigeants qui espèrent suivre leur vitesse, leur trajectoire et potentiellement leur altitude peuvent se pencher vers un dispositif plus précis », déclare Janice Anderson.

Un autre problème potentiel: à l’inverse de l’Apple Watch, la plupart des fitness trackers actuels n’ont pas besoin d’être ajustés afin de pouvoir travailler correctement. « L’ajustement peut donc déplaire à certains athlètes » ajoute t-elle. Par ailleurs, les tatouages ​​au poignet peuvent aussi interférer avec la capacité de suivi du rythme cardiaque de la montre.

Brian Dalek déclare être déçu car lorsque la montre d’Apple se synchronise avec les applications de conditionnement physique, elle ne permet pas à celle-ci de superposer sa séance d’entraînement sur une carte. Ainsi, alors qu’il pouvait le faire grâce à la Garmin pour le Big Sur Marathon international, ce n’était pas le cas avec l’Apple Watch Sport. Pour les coureurs qui aiment partager leurs cartes sur les réseaux sociaux, cela peut être un élément de déception.

Enfin le prix pourrait être le point de friction de trop. Alors que la Garmin Forerunner 10 utilisé par Brian Dalek et les autres montres connectées du marché se vendent en dessous de 200 euros, le tarif  de l’Apple Watch Sport s’élève entre 399 et 449 euros.

appsprt9087

L’ENTRE DEUX

« L’Apple touch est ancré pour le meilleur ou pour le pire et se différencie du reste du monde » a déclaré Ramon T. Llamas.

Le design de la montre d’Apple est plus perfectionné que certains fitness trackers, et pourrait être destiné à des coureurs qui recherchent avant tout une montre qu’ils peuvent aussi bien porter durant une course qu’au bureau lors d’un meeting. Pourtant, comme toujours avec un produit de la firme de Cupertino, cette montre était prévue pour changer l’industrie de l’horlogerie.

« Nous avons regardé l’iPhone perturber le marché du mobile avec la capacité de la convergence stratégique et j’ai pu voir les débuts d’une tendance semblable avec les smartwatches», a déclaré Janice Anderson. « Les fabricants de montres connectées devraient garder un œil très attentif sur les performances de l’Apple Watch. »

Au grand regret de certains, la montre de la marque à la pomme ne nous a pas livré tous ses secrets et ne compte pas en rester là. Alors convaincu ou septique ?

Laureen Naulin

Laureen Naulin

Étudiante en Communication à Sup de Pub Bordeaux, je suis fascinée par tout ce qui s'attache à l'innovation, et notamment aux objets connectés.
Laureen Naulin

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Home, Innovation, Mode
basket-sneakers-chaussures
Top sneakers #mai

"En mai, fais ce qu'il te plaît" ! Alors sans plus attendre, découvrez notre sélection du mois !! Vous n'avez...

Fermer