Le mercato des équipementiers

Si le marché des transferts n’ouvre ses portes officiellement que le 10 juin prochain, bon nombre de clubs ont déjà effectué quelques changements pour la saison prochaine, notamment au niveau de leurs tenues et de leurs équipementiers.

Du nouveau et des retrouvailles pour les clubs français

Au lendemain de son dernier match face aux Girondins de Bordeaux, l’AS Monaco a présenté son nouveau maillot produit par la marque Nike. Un bruit qui courrait depuis quelques semaines et qui confirme la très bonne affaire pour le club de la principauté qui selon les rumeurs, devrait toucher environ 10 millions d’euros par saison jusqu’en 2019, soit trois fois plus que son dernier contrat avec Macron. De son côté, l’AS Saint-Étienne a déjà officialisé le retour sur son maillot de la marque Le Coq Sportif, pour un montant qualifié de « record » selon les dirigeants stéphanois et pour une durée de cinq ans, soit jusqu’en 2019 également. Un contrat qui devrait rappeler de bons souvenirs aux supporters des Verts, la marque française ayant déjà été partenaire de l’ASSE lors de leurs glorieuses années 70.

Le retour en force de Umbro

Toujours du côté des clubs français, deux clubs emblématiques arboreront une nouvelle tenue la saison prochaine. Il s’agit du RC Lens et du FC Nantes, qui quittent respectivement la marque allemande Adidas et celle italienne Errea pour rejoindre le géant britannique Umbro pour cinq saisons. Rachetée par Nike en 2007, la marque au losange avait peu à peu disparu du paysage footballistique, mais son rachat en 2012 par le groupe américain Iconix Brand Group (Cannon, Ecko Unltd, Lee Cooper, etc…) a changé la donne et pousse de nouveau l’ancien équipementier de Manchester United sur le devant de la scène.
Un retour qui s’opère également outre-Manche avec les clubs de Hull City et de Everton FC qui seront équipés par la marque britannique à partir de cet été en remplacement d’Adidas et de Nike pour une durée de quatre et cinq ans.

Umbro Hull City Kit deal

Le Jackpot pour Arsenal

Ce n’est plus une surprise pour personne, nous en avions déjà parlé au cours du mois de janvier, Puma remplace Nike et sera le nouvel équipementier des Gunners à compter de la saison prochaine pour cinq ans et pour un montant record de 36 millions d’euros par an, bien au dessus des 10 millions d’euros annuels que versait la marque à la virgule au club londonien. Un contrat qui fait du maillot d’Arsenal le deuxième plus cher du marché derrière celui du Real Madrid et ses 40 millions d’euros annuels versés par Adidas pour apparaître sur le maillot des Merengues.

arsenalpuma

Et les autres ?

Le club anglais de Bolton change d’équipementier et par la même occasion le naming de son stade, les Wanderers ne joueront donc plus dans le Reebok Stadium mais dans le Macron Stadium l’année prochaine. La Lazio de Rome quitte Puma pour rejoindre également la marque italienne Macron. Et enfin, le club de l’Udinese se sépare de Lotto pour rejoindre un autre équipementier italien mais moins connu, la marque HS.

Arnaud Lamothe

Arnaud Lamothe

Étudiant en Master 2 Management des Organisations Sportives : Un intérêt particulier pour l'univers du sponsoring sportif.
Arnaud Lamothe

Les derniers articles par Arnaud Lamothe (tout voir)

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Home, Mode, Sponsoring
paristennisprince
Le Prince Paris Tour sillonne la capitale

Alors que les internationaux de France débutent dans deux jours, les différentes marques de tennis sortent leurs plus beaux atouts...

Fermer