Le retour du « King » Lebron à Cleveland, une bénédiction sportive et financière

C’est sans aucun doute LA nouvelle sportive américaine de l’été le patron de la NBA Lebron James quitte le Heat de Miami pour retourner dans son club d’origine, les Cavaliers de Cleveland. Après 4 ans d’absence, 2 titres NBA et MVP la superstar a donc décidé de retourner à la maison, poussée par semble-t-il un nouveau défi dans cette franchise en pleine construction.

Nike premier bénéficiaire

Outre l’aspect sportif, il ne faut pas négliger l’impact économique de cette décision.  Le joueur le mieux payé de la NBA, si l’on cumule salaire et contrats publicitaires, est lié depuis toujours avec Nike. Une série de sneakers est d’ailleurs sortie à son effigie, tout comme l’ont été (à degré moindre pour James) les fameuses Air Jordan à l’effigie de Michel Jordan dans les années 90.

Comme se fut le cas pour les ventes de la marque du côté de Miami au moment de l’arrivée de Lebron James, les ventes de Nike devraient se voir booster dans l’Ohio. Certaines rumeurs annoncent d’ailleurs l’achat de centaines d’espaces publicitaires dans Cleveland pour promouvoir ce retour, ce qui collerait parfaitement avec la sortie en ce début de semaine d’un T-shirt surfant sur ce buzz. En effet on trouve désormais sur nike.com un nouveau T–shirt aux couleurs de l’équipe de Cleveland avec la mention «  Back Home Back to Work » (35$).

T-shirt-nike-lebron-cavs-retour-james-le rdv sportif
Lors de son départ pour Miami en 2010, Nike avait lancé un spot publicitaire autour de cet évènement. Les fans n’attendent donc pas moins de la marque aujourd’hui ; d’autant plus que Lebron James rejoint à Cleveland un jeune espoir, Kyrie Irving, sponsorisé également par Nike. L’opportunité de « rajeunir» l’image de Lebron semble donc intéressante et arrivée au bon moment pour la marque au swoosh.

Vers une guerre entre Nike et Adidas ?

Nike ne devrait pas être le seul équipementier à profiter de ce retour à la maison lorsque l’on sait qu’Adidas détient en effet l’ensemble du sponsoring des maillots des franchises de la NBA. Alors même que le numéro de Lebron James n’était pas encore arrêté, le site de la franchise était déjà en rupture.

En effet devant le dilemme entre le numéro 6, qu’il portait lorsqu’il jouait à Miami, et le numéro 23, son ancien numéro à Cleveland, James (grand fan des réseaux sociaux) avait demandé à ses fans de choisir pour lui sur son compte.

Cela n’a pas empêché le site de se retrouver «sold out». L’équipementier et la franchise se voient donc déjà ravis du retour de la star, car même si le numéro est désormais arrêté (le 23) les maillots sont toujours en rupture. On devrait également assister à une concurrence entre les deux firmes au sein même de l’équipe de Cleveland. En effet les « Cavs » vont rassembler James et Irving sponsorisés donc par la marque à la virgule et André Wiggins premier choix de la dernière draft, tout juste signé chez les Cavaliers et chez Adidas.

La ville de Cleveland ravie

Mais ce transfert n’est pas profitable qu’aux équipementiers, c’est une bénédiction pour la région (peu dynamique) de Cleveland. Les commerces à proximité du stade pourraient, selon une estimation du comté du Cuyhao, voir une hausse de leurs activités de 500 millions de dollars liée à la présence de la superstar.
Cela s’est déjà illustré dans la vente des abonnements pour la saison, où dès l’annonce officielle l’ensemble de ceux-ci ont été vendu en un temps record pour la franchise (8 heures). Ce fut également le cas pour la vente des tickets pour le retour de Lebron dans sa ville natale : Akron, près de Cleveland. En effet la ville, en partenariat avec la fondation du joueur, a organisé un show dans le stade universitaire de la ville pour le retour du joueur. En quelques heures l’événement affichait lui aussi « sold out ».

Le quartier où réside le basketteur est d’ailleurs pris d’assaut par les fans et les journalistes, où face à ce déchaînement de passion le joueur en tant que bon voisin a envoyé des cupcakes pour se faire pardonner.

Affaire à suivre donc pour « The Decision part II », comme la nomme les médias américains, que ce soit sur le plan sportif ou marketing. Le retour du fils prodigue aura assurément un impact énorme outre – Atlantique.

Alexis Lyon

Alexis Lyon

Étudiant en Master 1 Wine & Spirit à l’Inseec Bordeaux mais jamais loin des actus sportives. Actuellement à la retraite après 7 années de football américain, mordu de sports US et des activités gravitant autour : « The show must go on ».
Alexis Lyon

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Home, Sponsoring, Sports US
Nike Fuelbox NYC - le rdv sportif
Nike récompense les utilisateurs du FuelBand avec un distributeur unique

Sans aucune communication au préalable, Nike a mis en place la semaine dernière un distributeur automatique de produits sportifs, en...

Fermer