Un partenariat de confiance, pour s’aider à grandir

Alors que les 3 et 4 mai prochain aura lieu l’épreuve Parisienne de la Coupe du Monde d’épée messieurs, le Rendez-vous sportif revient sur la relation qu’entretien la Fédération Française d’Escrime avec son partenaire titre, le Réseau Ferré de France.

L’édition 2014 représente la troisième année de collaboration entre la fédération aux 115 médailles olympiques, ce qui représente le sport français le plus titré aux Jeux, et le RFF, propriétaire et gestionnaire du réseau ferroviaire français. Cet événement, qui se déroule désormais au Palais des Sports Pierre de Coubertin, est un réel coup de projecteur pour une discipline comme l’escrime, qui ne connaît qu’un fort éclairage médiatique qu’à l’occasion des Jeux Olympiques, tous les quatre ans. Depuis les JO de Londres 2012 et son zéro pointé, la fédération s’est donnée pour premier objectif d’équilibrer ses comptes, suite à un déficit de 250 K€ en 2013 pour un budget de près de 6M d’euros. L’accroissement du nombre de licenciés reste tout de même son axe de développement majeur, où l’objectif des 100 000 escrimeurs est à atteindre, selon Isabelle Spennato-Lamour, Présidente de la Fédération.

challenge escrime rff

Pour cela, la Fédération Française d’Escrime peut compter sur son partenaire titre, qui comme elle, cherche à sortir de l’ombre et se faire connaître davantage. Avec de nombreuses valeurs communes, le Réseau Ferré de France s’engage pleinement dans une discipline qui mélange aujourd’hui tradition et haute technologie. Alors qu’elle peut paraitre difficile à comprendre pour un non initié (on retrouve trois disciplines différentes : le sabre, le fleuret et l’épée), l’escrime s’aide du RFF pour, comme lui, faire découvrir au plus grand nombre ses activités. Même si aujourd’hui encore ce sport d’armes touche chacun d’entre nous par notre enfance et nos aventures avec Zorro et d’Artagnan, il lui faut devenir davantage ludique et attractif pour se voir grandir. Pour cela, le Réseau Ferré de France, qui gère les 30 000 kms de voies ferrées en France, aide la fédération à développer l’escrime dans les clubs. Visites de nombreux champions, échanges avec les collaborateurs, animations dans les écoles, etc… Les actions du RFF ne cessent de se multiplier pour créer une proximité entre un sport élitisme, et des français qui s’intéressent de moins en moins à l’activité. Selon Kantar Sport, 6% seulement disent suivre l’escrime, ce qui représente 2,3 millions d’individus.

Le challenge Réseau Ferré de France apparait donc comme l’événement annuel à ne pas manquer en France pour deux organisations qui comptent l’une sur l’autre, pour sortir de l’ombre.

Benjamin Michel-Marçais
Suivre

Benjamin Michel-Marçais

Ancien squale au parfum chloré, actuellement à la recherche des meilleurs empanadas.
Benjamin Michel-Marçais
Suivre

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Event, Home, Sponsoring
New era
New Era: une casquette sur toutes les têtes

Les États-Unis connaissent quatre grands championnats avec la NFL (football américain), la NBA (basketball), la NHL (hockey) et la MLB...

Fermer