À Rio, ces femmes ont fait le buzz

Ca y est, le Mondial est terminé et ses protagonistes vont pouvoir prendre quelques jours de repos bien mérités avant de retrouver leurs clubs respectifs. Les acteurs de cette 20ème édition de la Coupe du Monde de football, ce sont bien évidemment les joueurs des 32 nations représentées qui nous ont fait vibrer à coup de dribbles, de coups francs et d’arrêts spectaculaires durant ce mois de compétition.

Mais une Coupe du Monde de football c’est aussi une grande fête avec ses supporters des quatre coins de la planète et ses anonymes qui créent le buzz. Et cette année, force est de constater que la gent féminine a occupé le devant de la scène. Qu’elles soient journalistes, femmes de joueurs ou simples supportrices, ces 3 femmes ont marqué le Mondial brésilien :

Anara Atanes tweeterAnara Atanes, femme du Frenchy de Manchester City, Samir Nasri, n’a pas attendu le coup d’envoi du premier match pour faire parler d’elle. Apparemment déçu d’apprendre que son homme n’avait pas été sélectionné par Didier Deschamps en mai dernier, le mannequin de Victoria’s Secret s’en était directement pris, sur Twitter, au sélectionneur des Bleus avec un petit message plein de respect et de classe : « Fuck france and fuck deschamps ! What a shit manager ! »… pas besoin de traduire !

La jeune anglaise ne s’est pas arrêtée là et a récidivé le soir de l’élimination de la France face au futur vainqueur de la compétition avec un nouveau tweet : « Oooopsiiiie. Voilà la raison pour laquelle vous avez besoin de vos joueurs de classe mondiale ! ». No comment, nous lui souhaitons tout de même de bonnes vacances !

Maintenant, direction le stade et la tribune de presse. Difficile d’y louper la sublime présentatrice mexicaine de Televisa qui n’est pas passée inaperçue lors de la rencontre Brésil-Mexique. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que sa photo fasse le tour de la Toile, largement relayée par des internautes qui ont cherché à mettre un nom sur la jolie blonde de 29 ans.

Vanessa Huppenkothen est maintenant connue des fans du ballon rond et les photos postées par la jeune journaliste ne déplairont pas à ses 756.000 followers.

vanessa-huppenkothen journaliste emxique

Après Sara Carbonero en 2010 et donc Vanessa Huppenkothen en 2014, qui sera la nouvelle attraction des tribunes de presse russes en 2018 ?

Enfin, pour ceux qui ont suivi les matchs, vous avez sans doute apprécié les quelques plans des caméramen sur les plus belles supportrices du Mondial. Parmi elles, il y en a une qui a particulièrement fait le buzz. Axelle Despiegelaere, jeune supportrice belge de 17 ans, avait été repérée lors d’un match des Diables Rouges… Vous connaissez la suite, une photo sur les réseaux sociaux et quelques partages ont suffi à créer un véritable buzz. Son physique plutôt avantageux a même poussé L’Oréal Belgique à lui proposer un contrat de mannequin.

Belgium v Russia: Group H - 2014 FIFA World Cup Brazil Rio de Janeiro

Mais le buzz a cette particularité d’être éphémère et cette semaine, la jeune étudiante a eu la mauvaise idée de poster une photo d’elle, sur son compte Facebook, où on la voit avec un fusil de chasse en compagnie d’un cadavre d’un Oryx tué lors d’un safari. Les conséquences ont été immédiates et multiples : messages de protestation, suppression de son compte Facebook et rupture du contrat avec L’Oréal. Heureusement pour elle, elle n’avait pas encore prévu de vivre du mannequinat !

Axelle Despiegelaere chasse

Clément Menjou-Marcat

Clément Menjou-Marcat

Coordinateur marketing au sein de l'organisation des 24 Heures du Mans, avec un petit penchant pour les sujets liés aux grands événements, au sponsoring et aux équipements sportifs.
Clément Menjou-Marcat

Les derniers articles par Clément Menjou-Marcat (tout voir)

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Event, Home, Média
Gotze Snapchat - le rdv sportif
CDM 2014 et le Rio Live

Hier, à l'occasion de la finale de la Coupe du Monde 2014 opposant l'Allemagne à l'Argentine, les utilisateurs du célèbre...

Fermer