Stades de l’Euro 2016 : le point sur l’avancée du chantier

Si la France avait à cœur d’accueillir un grand événement sportif comme l’Euro 2016 de Football, elle souhaitait aussi profiter de l’occasion pour faire le point sur ses infrastructures et notamment ses grands stades.

Grandement inspirée par le rapport de Philippe Séguin (2008) qui faisait état d’un retard réel en la matière et par la réussite allemande de 2006, la candidature française victorieuse est à l’origine d’un grand chantier de construction et de rénovation des stades. A moins de deux ans de l’ouverture de la compétition, il est l’heure de faire le point sur l’avancée des travaux.

Carte des stades euroLes 10 villes retenues accueilleront les 51 matchs de la compétition

DES STADES DÉJÀ OPÉRATIONNELS

• Stade de France – Saint-Denis

Inauguré en 1998, le plus grand stade de l’Hexagone (81 338 places) sera une nouvelle fois le théâtre d’exploits footballistiques et accueillera notamment le match d’ouverture ainsi que la finale de la compétition. Dans le cadre de l’Euro 2016, il ne fera pas l’objet de rénovations majeures mais simplement d’améliorations des espaces d’hospitalités (modifications des loges, salons et sièges)

• Parc des Princes – Paris

C’est un Parc des Princes new look que nous avons découvert cette année, en accord avec les ambitions du club et avec les attentes de l’Euro 2016.

Au programme : agrandissement des vestiaires, amélioration de l’accueil de la presse et importante transformation de l’espace VIP qui peut désormais accueillir 3500 personnes. Si la capacité du stade restera inchangée (46 000 places), on ne peut pas en dire autant de « l’après Euro » puisque la direction du PSG a clairement affiché son intention de passer à 60 000 places.

loge emirates clubNouvelle loge Emirates Club au Parc des Princes

• Stade Pierre Mauroy – Lille

Achevé à l’été 2012, le stade Pierre Mauroy de Lille illustre à lui seul le projet pharaonique mais essentiel auquel s’est attaqué l’État français. Football, rugby, tennis, basket, handball, supercross, l’enceinte couverte lilloise démontre sa capacité à accueillir des événements variés et répond parfaitement aux attentes et exigences de l’Euro 2016.

• Allianz Riviera – Nice

Cet éco-stadium multifonction de 35 624 places dont le chantier s’est achevé en septembre 2013 a déjà fait ses preuves en termes de fonctionnalités en accueillant notamment des rencontres de rugby à XV. La maison de l’OGC Nice accueillera 4 rencontres de la compétition dont 1 quart de finale

allianz riviera niceL’Allianz Riviera de Nice est prêt à accueillir l’Euro 2016

• Stade Vélodrome – Marseille

Est-ce la nouvelle version du stade qui donne des ailes à l’Olympique de Marseille et à ses 67 394 supporters ? Difficile de l’affirmer. En attendant, on peut dire que le projet de rénovation est réussi : installation du toit, agrandissement des tribunes mais aussi des espaces VIP (5000 places, 57 loges et 8500 m² de salon). On peut dire qu’après ces 3 ans de travaux et 268 M€ déboursés, le « Vél » a tout d’un grand !

stade velodromeLe Vélodrome et son nouveau toit !

DES STADES EN PLEINE RÉNOVATION

• Stadium Municipal – Toulouse

Certes l’enceinte toulousaine a perdu quelques places avec les rénovations prévues mais c’est pour la bonne cause. Les nouveaux sièges rétractables aux normes de l’UEFA ont pris place dans les tribunes Est et Nord-Est. Désormais, c’est le virage Ouest qui est en plein relooking et ce, jusqu’à février 2015. Ce sera ensuite aux gradins bas de la tribune Sud de prendre le relais, ils seront notamment accompagnés d’une réfection intégrale de la pelouse, d’un remplacement de l’éclairage et d’un petit coup de peinture sur la façade. Le Stadium n’a pas fini de se faire une petite beauté !

• Stade Bollaert-Delelis – Lens

L’antre lensois est aussi au programme des rénovations. Lancés en mars dernier, les travaux, dont le montant devrait avoisiner les 70 M€, suivent la ligne de conduite fixée : conserver l’âme des lieux. L’objectif est avant tout d’offrir plus de confort et de sécurité aux spectateurs et cela passe par un allongement des toits et un nouvel aménagement des parvis et sous-tribunes. Les premiers résultats sont attendus au mois de juillet 2015.

stade bollaertLes nouvelles tribunes du mythique stade Bollaert

• Stade Geoffroy-Guichard – Saint-Étienne

L’objectif des rénovations était d’accueillir plus de 41 500 personnes dans le nouveau « Chaudron ». Pour cela, 3 des 4 tribunes ont été rénovées. Les modifications ne s’arrêtent pas là puisqu’une pelouse hybride AirFibr de nouvelle génération a été installée et rehaussée, assurant une excellente résistance aux températures hivernales.

MAIS AUSSI… DE NOUVEAUX STADES !

• Stade de Bordeaux – Bordeaux

D’une capacité modulable d’environ 42 000 places, la nouvelle enceinte multifonctionnelle bordelaise devrait être livrée en mai 2015. Dessinée par l’auteur de l’Allianz Arena et du Nid d’Oiseau de Pékin, cette infrastructure financée grâce à un partenariat public-privé (PPP) permettra aux spectateurs de faire le tour du stade via la coursive, sans obstacles ! Entre les points de restauration, la libre circulation, les boutiques et les espaces d’animations, on peut dire que l’ « expérience spectateur » a été une réelle préoccupation. L’installation des sièges suit actuellement son cours afin que le stade soit livré en temps et en heure.

stade bordeauxLe projet du nouveau Stade de Bordeaux

• Grand Stade de Lyon – Lyon

Seul projet 100% privé, mené par l’OL Groupe, le Grand Stade de Lyon s’inscrit au cœur du projet Parc Olympique Lyonnais incluant notamment 2 hôtels, un centre de loisirs, de remise en forme… Cette enceinte offrira notamment aux 58 512 spectateurs une large gamme de services connectés avec ses 25 000 connexions Wifi simultanées (commande de places, ralentis multi-caméras, paiements divers…). Les VIP ne sont pas oubliés puisque 8000m² d’espaces réceptifs et 6000 places VIP sont prévues. L’objectif est affiché : faire vivre le stade 365 jours/an. Les travaux sont en cours, il est d’ailleurs possible de les suivre en direct depuis le site de l’OL, en attendant une livraison prévue début 2016.

Le nouveau stade de Lyon au cœur du Parc Olympique Lyonnais

Les travaux avancent et les projets correspondent aux attentes de l’UEFA. Si certaines des infrastructures présentées intègrent un peu plus les enjeux de demain et les modes de consommation du « sport spectacle », on peut cependant dire que l’organisation de l’Euro 2016 permet à la France de faire un pas en avant réel dans le développement de ses infrastructures sportives.

Clément Menjou-Marcat

Clément Menjou-Marcat

Coordinateur marketing au sein de l'organisation des 24 Heures du Mans, avec un petit penchant pour les sujets liés aux grands événements, au sponsoring et aux équipements sportifs.
Clément Menjou-Marcat

Les derniers articles par Clément Menjou-Marcat (tout voir)

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Event, Home
NFL-logo-salute-to-service-le rdv sportif
NBA & NFL aux couleurs de l’armée

Après le Pink October de la NFL pour soutenir la lutte contre le cancer du sein, ce mois de novembre...

Fermer